Créé en 2006, le Concert des planètes consort explore et interprète la musique polyphonique de la Renaissance. Composé d’un consort de violes augmenté d’un orgue positif, et selon les programmes d’un second consort de voix humaines et d’un cornet, ce type de formation, représentatif de la pratique musicale humaniste – essentiellement réservée au cercle domestique et amical – qui s’épanouit de l’Italie des Medicis à l’Angleterre élisabéthaine, permet de mettre en relief la clarté et l’équilibre du dialogue contrapuntique en créant, selon les choix retenus, un jeu subtil entre les voix humaines et celles des instruments, ou les couleurs d’une palette sonore caractéristique du mélange des timbres des instruments et des voix.

Parrainé depuis 2009 par Richard Boothby, membre fondateur de Fretworkle Concert des planètes consort a enregistré en 2013 un premier CD consacré aux Psaumes français de la Renaissance, chaleureusement salué par la critique (5 de Diapason, Disque de la Semaine de France Musique, Disque du mois de radio Notre-Dame…).

En 2014, l’ensemble a été invité par l’Université de Paris-Sorbonne à présenter dans le cadre du colloque Saulnier « Poésie et musique à la Renaissance », un programme inédit de chansons françaises tirées des Quatrains moraux du Sieur de Pibrac mis en musique par Pascal de L’Estocart (1583), et dont il prépare l’édition critique pour les éditions Classiques Garnier (parution 2016). Ce programme a également été chaleureusement accueilli au festival Sinfonia en Périgord.

En 2015, l’ensemble a composé pour l’Académie Bach un parcours en trois concerts consacré au psaume français mis en musique, fil directeur du festival 2015 et repris en production déléguée en 2016.

Il collabore régulièrement, pour ses programmes vocaux, avec la mezzo-soprano Lucile Richardot et la soprano Delphine Cadet.

Le Concert des planètes consort réunit :

Alice Cota, Anne-Sophie Eiselé, Naomi Inoué, Aude-Marie Piloz, violes, et Ghislain Dibie, orgue positif.